mardi 20 septembre 2016

Position de Morat: Kleingurmels

On attaque ici  l'ultime défense, la plus au sud, de la position de Morat: Klein Murmels. Construit entre 1940 et 1942 , appuyé par la division mécanisée 1 (comme l’ensemble de la lignée), ce barrage a comme mission de barrer l’accès ouest-est matérialisé par la route cantonale se trouvant au centre du village.  

Kleingurmels est matérialisé par la ligne de barrage bleue

























Le barrage se compose d’un ouvrage principale, d’un second ouvrage que je peinerais à qualifié de contre-ouvrage et d’un barrage antichar.

A1241



D’une construction complétement classique,  ce bunker est donc un frère jumeau de ce qu’on retrouve énormément dans les secteurs de plaines Fribourgeois et Bernois. 

On retrouve donc un étage supérieur de combat renfermant un canon antichar (4,7cm puis 9cm dès les années 50), une mitr et un Obs. L’espace de vie se trouvant comme à son habitude au sous-sol.



On retrouve dans le SAS d'entrée de l'ouvrage du matériel de barrage qui,  à mon avis ne devait pas être à l'origine à cet endroit. Si ce matériel devait certes barrer la petite barricade toute proche son stockage devait se faire dans une petit dépôt matériel aux allures de baraque nomade. 












A1242

Comme je le dis plus haut, je peine à qualifier de contre ouvrage ce A1242. Sa fenêtre de tir tendant plutôt à s’orienter en direction du barrage anti char et de combattre les angles morts de A1241.  On retrouve donc ici une posititon pour Mitr sur affût de campagne et une embrasure pour FM/Obs. Son entrée s'effectue par un puits vertical se trouvant à l'arrière de l'ouvrage.







Une petite particularité lie ces ouvrages A1241 et A1242 : sa galerie! Et oui, Il s’avère qu’une galerie communique entre ces 2 ouvrages, c’est une 1ère particularité et c’est ce qui me réconforte dans l’hypothétique thèse de «l’ouvrage à angle mort».  Seconde particularité: Malgré la galerie qui les lie chacun à son numéro d’ouvrage. Comme si l’un et l’autre n’était pas connecté! Ce qui peut tenir la route, puisque  la galerie pouvait être verrouillée à l'aide d'une grille rendant ainsi la communication entre les deux ouvrage impossible.  





Le barrage

Mise en place dans une zone géographiquement escarpée et mesurant 180m, ce barrage antichar joue avec la pente naturelle de la zone. Il est composé d’un fossé, d’un secteur supérieur d'une quadruple rangée de dents de dragons disposée en arc de cercle et de quelques blocs parsemés sur la section inférieure du fossé. Le mur se jetant au final dans une forte pente, la montée des eaux de 1962 du nouveau lac de Schiffenen ne mofifiera par la configuration de cette barricade.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire