lundi 22 juin 2015

Barrage de La Cula

Situé dans la zone frontière du secteur Vallorbe, le Barrage de la Cula est constitué de 3 ouvrages d'infanterie et d'une Barricade. Implanté sur un axe contenant route principale et chemin de fer, ce barrage permettait d'intégrer ces 2 voies de communication dans son secteur de feu. Bien évidement, ce n'est pas le seul barrage  qui gère le blocage de cette ligne et de la route. On retrouve plus loin. 







La Barricade 

Démantelée il y a maintenant quelques années. La barricade en tant que telle n'existe plus et n'est plus visible. Ceci dit, tout est toujours en place, sous quelques centimètres de bitume, il reste comme témoins du passé, quelques couvercles du dispositif encore visibles en bordure de route. 
Maintenant supprimé, un dépôt matériel se trouvait à la même hauteur que cette barricade, de l'autre coté des rails, ce qui laisse  également supposer la présence d'une barricade rail à cet endroit


A566 - Bouclier pour canon d'infanterie n°1

Surplombant le mur de soutènement de la voie de chemin de fer, ce bouclier permettait d'abriter un 1er canon d'infanterie (4,7cm, IK pour les initiés) sur affût de campagne. Sa mission était de défendre la barricade su-mentionné, Il s'y trouve quelque 90m en retrait de celle-ci. 





Secteur de feu du bouclier n°1


A565 - Bouclier pour canon d'infanterie n°2

500m derrière le 1er bouclier, implanté au dessous de la voûte du tunnel ferroviaire, un second bouclier forme une seconde ligne de défense, après une légère et longue courbe sur la droite. Ici, l'ouvrage permet d'accueillir le même type d'armement que le 1er bouclier, à la différence près qu'un socle a été constitué pour accueillir l'affût de l'arme. 


Secteur de feu de ce second bouclier 





A564 - Bunker Mitr

Dernier rempart du barrage perché à flanc de coteaux, cet ouvrage est judicieusement implanté dans l'intérieur du virage, accolé à un petit tunnel ferroviaire, Son embrasure Mitr prenait par surprise l'assaillant venant du Day au dernier moment. A ce jour, le travail de camouflage est toujours visible et, hormis, l'aspect rouiller qui le rends maintenant un peu plus visible, reste de très belle facture. 






détail du toit de l'ouvrage 

détail du toit de l'ouvrage 























1 commentaire:

  1. au top, j'ouvrirais l’œil la prochaine fois ;)

    RépondreSupprimer