mardi 28 février 2012

Aérodrome de Riaz

Oui, vous avez fort bien lu le titre de ce message "Aérodrome de Riaz"... alors là... le gars, il fume!!!! Vous êtes en train de vous dire ;-) 


Tout commence il y a 2-3 ans de cela où, pour une raison xy, je passe en voiture dans ce secteur. C'est là que je regarde une butte de béton et me dit simplement.... sans chercher plus loins et de manière fort naïve... "tiens, le gars qui à fait ce garage doit aimer les bunker... on en jugererais un!"  Ce "garage" étant érigé en pleine plaine, dans une zone tout ce qu'il y a de moins stratégique me pousse à me dire que c'est mon imagination qui me joue simplement des tours. J'en reste là-.


Je laisse ce "garage" de coté au point de l'oublier et repasse il y a peu en ballade.. cette fois je n'ai pas la Berlu.. c'est belle est bien un bunker... Mais qui diable viendrait poser un truc pareil...ici!!! Il doit y avoir une raison ....


Avant toute chose oû se trouve l'objet en question:




Sa position: 
Il se trouve dans la plaine, dans la commune de Riaz, en bordure d'autoroute, plus précisément aux coordonnés:   571092/166365


J'ai décidé de partir à la chasse à l'indice, et c'est en feuilletant le travail de maturité d'un jeune collégien de la région  ( La Gruyère en guerre  - Mathieu Allemann), en cherchant des infos sur un autre sujet,  que je tombe sur l'origine de ce Bunker.... 

J'ai beau avoir parfois une imagination un peu débordante, jamais je ne serais arrivé à cette hypothèse... 


Ce bunker est une position mitr. dotée de 2 embrasures larges (mais pas de pot d'embrasure)




Il  est à l'abandon, ou plutôt sert de terrain de jeu aux moutons. L’extérieur (tout comme l’intérieur pour le peu que j'ai pu voir)  est en bonne état, Ce dernier n'est pas pour autant utilisé si on en croit la porte d'accès au bunker.




Sa mission: 
Et bien elle est fort simple... garder l'aérodrome Militaire de Riaz. Et oui, vous aveu bien lu... on va y revenir un tout petit peu plus bas 

On retrouve également, dans le même secteur, un annexe sans doute aussi construit à la même période, surmonté d'un petit cabanon (celui ci est peut être plus récent). A l'heure qu'il est, je ne connais pas la fonction exacte de ce second ouvrage.




Pourquoi un aérodrome militaire à Riaz? 
Avant toute chose, il faut nous mettre dans le contexte... il n'y avait pas trace d'autoroute à cette époque ci. Le plaine était donc pour ainsi dire vierge de tout bitume. Seconde chose à savoir, la piste de cet aérodrome était en herbe.

En 1939 l'armée avait certes quelques aérodromes de plaine "en dur" comme celui de Payerne par exemple. Mais afin d'augmenter la densité d'aérodrome sur le territoire, L'armée suisse "semait" sur les terrain de la confédération loué au paysans des petits aérodrome secondaire. Le dispositif de Riaz en fait parti. A Sâles, proches de là, se trouvait également un tel dispositif. Il se trouvait dans le secteur des Eterpis, 


Sa mise en service, sa disposition, sa misssion: 
C'est en 1939 que cet aérodrome prend du service, mais pas bien longtemps: du 2 au 8 septembre 1939, puis c'est pour un période bien plus longue que l'état major mobilise à nouveau l'escadrille 2 sur place, à savoir de novembre 1943 à août 1944. 

La base est très sommaire, on y mentionne 2 bunkers armée (j'en ai vu qu'un, mais je n'ai pas pensé faire le tour du propriétaire), 

La mission de l'aérodrome est essentiellement du contrôle aérien et de la défense en cas d'alerte. Vu que rien d'hostile ne se présente dans le ciel Gruèrien, l''escadrille 2 passe le plus claire de son temps à s'entrainer. Une section d'observateur est là pour surveiller le ciel, mais tous les documents que j'ai peu lire mentionne tout au plus des passages en haute altitude de bombardier allemand et rien de plus. Aucun avions n'est partit de Riaz pour une intervention quelconque. Il est intéressant de mentionner qu'entre les 2 périodes d'activités du site, seul un homme était sur place pour entretenir les lieux, une équipe de mineur était également présent pour faire sauter les installations en cas de coup dur. 

L'église de Riaz, étant dans l'axe de la piste, servait comme balise ou porte drapeau, Transmettant ainsi des infos utiles aux pilotes. 

Image aérienne de l'aérodrome prise le 21.10.43 (Source: Lubis/Swisstopo)



panorma de la zone ayant été utilisé par l'aérodrome








  Les infos sont tiré de sources diverse, confirmé ou non et d’observations sur le terrain. Si elles manquent a vos yeux de précision ou sont erronés: faites le moi savoir via les commentaires, je m'efforce  constamment d'effectuer les complément d'informations ad'hoc




2 commentaires:

  1. Voilà ce que j'attendais depuis longtemps, depuis que j'ai lu le document de Mathieu Allemann. En passant sur l'autoroute je cherchais à repérer un bunker et il me semblais avoir défini le secteur en question sans certitude. Je me disais qu'il me faudrait aller vérifier sur place. Pas plus tard que ce dimanche j'ai encore fixé mon regard à cet endroit, spécialement sur le petit cabanon construit sur ce que je supposait être le fortin. Et je me suis dit que le sujet n'allait pas tarder à être présenté par Gregory...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici chose faite ;-)

      Salutations à toi Libero

      Supprimer