mardi 4 septembre 2018

Agenda: Gruyères ouvre son fortin

Ce samedi 8 septembre La Jeune Chambre Internationale Gruyère organise sa traditionnelle "Porte ouverte". Cette année c'est la Ville de Gruyères qui est au centre de l'attention dans le cadre de cette édition renommée pour l'occasion: "Gruyères Portes Ouvertes"

Parmis les 11 sites proposés. Il sera  possible de visiter le fortin sous roc A1763 qui est intégré au dispositif du Barrage de Gruyères. Bouclant la route de l'Intyamon, ce modeste fortin d'infanterie reste une curiosité pour les amateurs en herbe de par sa discrétion, et sa position calmement implanter le long de la route cantonale. 

Si a mes yeux, l'ouvrage implanté au pied de la tour Sud de la Cité mériterait tout autant d'un coup de projecteur, n'hésitez surtout pas porter de l'intérêt grâce à votre présence à ce type de manifestation qui permettent d'ouvrir des portes généralement bien fermées :-), Et c'est une fois l'occasion de se promener dans une infime portion de l'histoire du Réduit National ;-)

Source: La Gruyère (04.09.18) 


L'entier du programme et des informations utiles   de cette journée: 


et bien évidemment, si vous souhaitez en connaître plus sur ce fortin et les autre ouvrages qui constituent le barrage de Gruyères, c'est l'occasion de le redécouvrir ici: Barrage de Gruyères




Très belle visite !! 




lundi 14 mai 2018

Position de Morat: la boucle est bouclée


Et voilà, 4 ans après  ma première ballade au travers des contreforts du Vully: l'ensemble des ouvrages de la Position de Morat est enfin ficelé et est maintenant en ligne avec l'arrivé de l'ultime article traitant du Secteur de Jolimont!





Afin de bien être guidé au travers des divers dispositifs de la Position de Morat, l'article qui traitait jusqu'alors de la fortification de la régions des 3 lacs  vient d'être complété et corrigé il change de nom est se trouve maintenant visible ici: 






Je vous souhaite une bonne lecture (ou relecture) et pendant ce temps, de mon coté, je retourne dans le terrains pour d'autre préparations! Bien à vous ;-) 

Crédit: Bruno B. 






La Position de Morat: Jolimont

Déjà acteur principal de la région des 3 lacs lors de la 1ère Guerre Mondial, La Colline de Jolimont revêt, de par sa topographie, une importance stratégique du point de vue militaire. Ce promontoire naturel surplombant de 150m la plaine des Grosses Moos et longeant le canal de la Thielle de Gampelen à Erlach est une magnifique vigie de 4,5km. Une fois le contexte placé, il est facile de comprendre pour quelle raison cette colline a en elle (c'est le cas de le dire) un gros passif militaire.

Détail du dispositif de défense de Jolimont lors de la Guerre de 14/18
Dans le contexte de la Seconde Guerre Mondiale, Jolimont va se voir scindé en 3 secteur défensif, Gals, Neuhaus et Erlach. Il va être intéressant de s'apercevoir qu'ici, la nouvelle ligne de défense va reprendre les même secteur de défense que par le passé, il en sera quasi pareil pour ce qui concerne leurs positions. Dès la fin de 1940  le chantier commence et l'ensemble des ouvrages seront terminé fin 1941. Les troupes toucheront les ouvrages en 1943. 




Gals
Nous nous trouvons ici dans les contrefort de Gampelen... là où nous avions clos l'article au  sujet de ce barrage. La Position de Gals avait pour mission principale de veiller et défendre le pont routier de la Thielle et les axes permettant de s'introduire en direction de Erlach. Ce travail est confié au couple d'ouvrage classique dans ce genre de situations: Un ouvrage principale équipé d'un Canon/mitr et un contre - ouvrage Mitr.  Le secteur de Gals est également équipé d'une batterie d'ouvrages Hexagonaux permettant de défendre axes et carrefours menant sur les hauteurs de Jolimont. 

A1027 Fortin Mitr





Petite spécialité visible sur cet ouvrage, une petite position de tir de flanc, permettant une défense contre le chemin arrivant à gauche de l'ouvrage. 



A1028 Fortin Antichar






Vision partielle du secteur de feu de A1028, le pont routier de la Thielle se trouve 
à sa portée. c'est d'ailleurs sa mission principale que de défendre ce secteur. 





A1065 Fortin hexagonal





Présent à la gauche de cette image, A1065 côtoie...

A1066 Fortin hexagonal


... Le A1066, présent de l'autre coté du chemin.



A1067 Fortin hexagonal





A1068 Fortin hexagonal





A1069 Fortin hexagonal






A1070 Abri troupe 


A1070 est un abri de troupe souvent observable dans la région. Ceci dit, cette position intègre une petite particularité. Un puits d'accès tout proche, sans doute une sortie de secours ou un accès indépendant, opposé à l'entrée principal. Une position DCA présent dans ce secteur pourrait être à l'origine de cette configuration.  





A1071 Fortin hexagonal






A1072 Abri de troupe


A proximité de A1071 et sans doute de même configuration que les "abris type" du secteur. Cet ouvrage est maintenant comblé depuis longue date. Il subsiste néanmoins une trace de cet ouvrage qui devait être le mur béton de la rampe d'escalier permettant l'accès à l'entrée. 





Neuhaus
Section centrale de Jolimont, on retrouve également, ici, une défense à 2 niveaux. La première permet de défendre la plaine et le pont routier de St-Jean, enjambant la Thielle à 900m de là. Même mission, même défense: un ouvrage principale renfermant un duo canon/mitr ainsi que son contre ouvrage. En hauteur, sur les arrières, on retrouve une nouvelle fois une belle lignée d'ouvrages hexagonaux. Ici aussi, la mission reste la même que ceux présent à Gals: barrer les multiples accès au plateau de Jolimont. 

A1022 Fortin Mitr

Contre ouvrage de ce barrage de Neuhaus  le A1022 renfermait donc en toute logique une position Mitr et Obs tournées en direction de l'ouvrage principal. Son issu et ses embrasures ont maintenant été comblés. Par "chance" le fronton et l'inscription "NOV. 40 CPIII/18" qu'il intègre est resté hors terre pour l'amour des historiens en herbe. Etant arrivé trop tard pour prendre un portrait intact de cet ouvrage, un grand merci à mon confrère de galère Bruno pour sa transmission d'images me permettant d'effectuer un petit travail d'avant - après. 












Le secteur de feu de A1022 intègre bien évidemment l'ouvrage dont il assure
son flanquement
 

La vache... l'entrée est bien gardée


A1023 Fortin Anti Char

ouvrage principale  de Neuhaus, A1023  défend l'ensemble du secteur qui se trouve devant lui. Il s'étant jusqu'à la Thielle, et défend le Pont St Pierre lui faisant fasse. Dans le cas présent, l'ouvrage, une fois achevé, aura été partiellement couvert de terre, permettant ainsi de prolonger la butte auquel il s'adosse. Il s'intègre parfaitement à son environnement. 










A1024 

Je n'ai trouvé aucune information concrète au sujet de cet ouvrage. Son matricule, je le lui attribue avec une certitude de 99% (suite logique et géographique). Sa fonction: inconnue! Sa disparition l'est tout autant. Il se pourrait qu'il ait disparu au moment de la réfection de la route, mais ça n'est qu'une supposition. Seule certitude, un dalle de béton perceptible sur l'abord du chemin, 650m avant A1023, est un reste de cet ouvrage. 




Nous montons maintenant en direction du sommet de Jolimont afin de continuer avec notre défilé de fortins hexagonaux. 


(AXXXX?) Casemate: 
Une petite casemate Mitr est visible sur le chemin qui m'amène à mes fortins hexagonaux: Ce type de construction different de ce qu'on peut retrouver dans le cadre de la seconde guerre mondiale laisse présager le fait que ce sont des ouvrages de 1ère guerre recyclés/modernisés lors de la seconde Guerre mondiale.



Niche permettant l'insertion d'une mitr11 avec son affut de campagne.
Il en sera pareil avec les Mitr 51. 






A1044 Fortin hexagonal




A1045 Fortin hexagonal

Avec son camouflage naturel, il est clairement invisible. Que la nature est bien faite ;-). 





Nous arrivons maintenant dans un gros carrefour du bois de Jolimont. Nous sommes ici au très Connu Bloc Eratique de Jolimont (Teufelsburdi). Tout picniqueur aura forcément une fois vu un des 3 ouvrages que comporte le petit secteur qui va suivre:



A1046 Fortin hexagonal



A1047 Fortin hexagonal





A1048 Fortin hexagonal







Fortins Mitr A10xx et 10xx



 Fortins hexagonaux 10xx et 10xx




104x Fortin



Il nous reste encore un ouvrage "perdu" de même facture que  ce....
...
...
...

Hé, Ho... vous pensiez tout de même pas qu'on allait marcher les 2 pieds dans le plats ;-).

Et.. si on revenait 5 ouvrages en arrière afin d'analyser tout ça un peu plus en détail...
.... A1041 Chlosterwald 

Il s'avère qu'en fait, les 5 ouvrages que nous venons de découvrir ont un lien entre eux: leur numéro d'ouvrage: A1041. 
Découvrons-les plus en détails: 

Fortin  Mitr A



Fortin Mitr B 




Fortin hexagonal A





Fortin hexagonal B




Fortin




Quel bien joli toboggan à grenades!!



En regardant en détail les 2 fortins mitr, il s'avère qu'aucun des 2 ne possèdent d'entrée, que cela soit traditionnelle ou sous forme de puits vertical.   
En s'approchant des 2 ouvrages hexagonaux, les amateurs de détails vous s'apercevoir que leur entrée et différente de celles visibles  en général sur les autres fortins hexagonaux munis d'une porte acier, double charnière et d'un loquet vérouillable comme l'image ci-dessous. 


Mais dans le cas présent. Nous nous retrouvons face à 2 spécialités: 
Le fortin Hex A à certes un loquet mais son verrouillage n'est pas extérieur. Il parait même plus costaud avec sa section carrée. La porte quant  à elle, semble plus costaude. 
Quant au Fortin Hex B si la porte est du même type que les fortins  hexagonaux traditionnels elle se voit retenue et ancrée/scellée depuis l'intérieur. La tige de loquet existante est soudé, mais ici, aucune condamnation suite à la désaffection de l'ouvrage. Il est même possible qu'ici, la porte fût souder il y a très longtemps même lorsque l'ouvrage était encore bien actif. 

Mais alors qu'est-ce que quoi donc....
Un numéro unique, des portes fermées de l'intérieur vous devrait mettre un peu la puce à l'oreille. Et cet ultime info devrait vraiment éveiller vos ultimes soupçons: Le Bunker, 5ème et ultime ouvrage  du secteur s'avère être une construction qui recouvre une position de 14/18. 

Vous y êtes donc?  Et bien tout est pensé pour que le commun des mortels pense qu'ici se pavane 5 ouvrages indépendant comme sur le reste du secteur...


Mais il s'avère qu'ici, en 14/18,  3 galeries de protection anti bombe ont été creusé: Vinez, Erlach et St Jean. L'entrée de ces galeries se situait  à la hauteur du Fortin. L'opposé de ces galeries offrait des position d'armes. Le Fortin est donc construit sur l'entrée des galeries. 
L'ensemble du Fortin d'entrée, les 2 fortins mitr ainsi que les 2 fortins hexagonaux sont tous relié entre eux par ces anciennes galeries partiellement réaffecté, une partie est également réutilisée en cantonnement de troupes. 



Source Video:YT/BZ Grafik




Aux détails des portes, un simple coup d'oeil au travers des embrasures des fortins hexagonaux permettent de lever le voile à ce sujet puisque les SAS central accueil un haut de puits: 






Il reste néanmoins un petit mystère. Son véritable numéro d'ouvrage. Si je me permets de lui attribué le A1041, c'est essentiellement lié au fait que de manière géographique il se trouve dans une zone d'ouvrages qui est dans ce lot de numéro, mais c'est aussi lié à une inscription visible sur un mur d'un des ouvrages hexagonaux, au côté  d'un ancien numéro (BExxx) il se trouve un xx041: 



Le dossier et cette question ne peut que rester ouvert puisque dans le lot d'ouvrage A1045, 46, 47 et 48, ce que j'ai finalement affilié au  N° A1048 était aussi un A1041... 



Maintenant, nous pouvons enfin partir en direction des ouvrages suivants: 


AXXXX / BE902 Fortin mitr
Cet ouvrage est le plus au nord de l'ensemble du secteur Neuhaus. Le chemin qu'il défend vous fera descendre sur Erlach. Il est de même type que la casemate visible plus haut. Et, en vue des niches présentent à l'intérieur, il accueillait le même armement. 







Barricade  


Un dernier élément de défense du secteur est visible sur le chemin du retour, nous surplombant ici la route cantonale qui se trouve toute proche, sur le versant nord de Jolimont. Cette dalle de béton venant brouiller l'homogénéité de ce chemin gravier n'est rien d'autre que le vestige d'une barricade antichar. Cette dalle permettant d'y loger des pieux ou rail afin de stopper tout trafic. 
Peu en amont, nous retrouvant, dans le talus bordant la route, des restes de fondation qui devait être le dépôt matériel de cette barricade. 








Erlach




Dernière section du "défilé" de Jolimont: Erlach. La petite bourgade Bernoise est la pointe de l'iceberg de cette colline. La raison en est simple, c'est ici que le commun des mortels peut y entrevoir facilement un dispositif militaire: le Barrage antichar. Ca sera le seul élément qui va transparaître. Ceci dit, le barrage de Erlach est réduit au plus simple, un barrage antichar défendu par un seul ouvrage antichar et bien évidement, son contre ouvrage. Rien de plus, tout cela grâce à une topographie bienvenue dans cette toute petite plaine de 300m coincé entre le Lac de Bienne et la pente naissante de la Colline de Jolimont. 


Le Barrage Antichar
Le Barrage de Erlach s'étant sur 410m, De la colline de Jolimont et se jette dans le Lac de Bienne. Résolument petit, ce dispositif n'en est pas moins inintéressant. On va retrouver le long de cette ligne divers possibilité de construction d'un barrage
  • 1 portion de 94m de dents de dragon (réduit à 50m après la construction d'un transformateur au début des années 80. 
  • 1 tranché de 155m 
  • 1 portion de 95m de Blocs BBB
  • 1 mur de 30m se jetant dans l'eau du Lac de Bienne dans ses 2/3.  

Une barricade venait barrer la route cantonale à la hauteur de l'actuel transformateur. Comme passablement de barricade, celle-ci a été supprimée au gré des transformations de la route.
Initialement continue, le 1er tronçon de dents de dragon démarre dans la pente pour arriver en bord de route, longeait la route cantonale sur une quarantaine de mètres avant de s'arrêter et laisser place à la barricade. La construction du transformateur aura scindé cette section. Dont un petit échantillon reste visible en bordure de route. Mais, enfuit dans une végétation dense, la section étant dans la pente, sur le flanc du transformateur, est toujours en place. 




















A1020
Le contre ouvrage du barrage se trouve brillamment installé dans les contreforts du château de Erlach. Non sans rappeler un peu la position de Henri 2 à Gruyères. De cette endroit, A1020 permettait d'assurer le flanquement de A1021 et la feu barricade se trouve dans son axe de visée. 












A1021
Cet ouvrage principal permettait de défendre l'ensemble du barrage anti char. Il se trouve dans le parfait axe de celui-ci. 







Pour les amoureux de la Première Guerre: 
Cela peut paraître bizarre, mais ma connaissance au sujet de l'histoire de la Première Guerre dans le secteur m'est relativement très disparate. Mais le fait d'avoir un peu ouvert les bouquins à ce sujet m'ont permis d'en apprendre clairement plus.  Mais ballades dans le terrain m'ont aussi permis de prendre connaissance de certains lieux clé lié à cette guerre et de tomber sur quelques pépites. Si le temps me le permettra un jour n'en doutez pas que un petit hors sujet "spécial 14/18" fera place dans ce blog.




Il est maintenant temps de dire au revoir à la colline de Jolimont et laisser les bons vieux secrets, mythes  et petits habitants suivent le court normale de leur vie. A tout bientôt pour une autre petite ballade ;-).