mardi 20 septembre 2016

Gurmels - Partie 3/3: Mühle-Biberenächer


Pour ce dernier chapitre, on va attaquer le gros dossier. On arrive maintenant sur le barrage de Mühle-Biberenächer. On se trouve ici sur un passage clé qui collecte à lui seul des siècles de témoignages de défense et de stratégie militaire. Historique, Le barrage de Mühle-Biberenächer s’appuie sur les lignes de défense de trois-lac déjà érigé en 14 - 18.
Elargi, modernisé, complété, le complexe de défense de 14-18 de Mühle-Biberenächer devient un barrage complet qui comprend un barrage antichar de 750m dont 440 est un fossé de 6,5m de large pour 3 à 5m de profondeur. Mühle-Biberenächer c’est aussi la présence d’ouvrages de défense antichar, de contre-ouvrages, d’observatoires, d’abris et galeries de tirailleur 14-18 ré-exploité. C’est un modèle en terme de stratégie de défense mise en point sous la Oulette du Général Guisan.


Les positions sont énuméré ici selon leur ordre géographique sud-Nord

A1230


Abri de troupe, A1230 est construit sous la même forme que l'abris visible à Herreholz ou les A1112 ou 1113 du Vully. L'ouvrage est accessible par une puits vertical. 











A1229

L’observatoire «Muhle Ouest» surveille toute évolution dans le secteur Sud du mur. Sont embrasure avec son fronton caractéristique lui vaut une certaine exclusivité dans la région.





A1228



Contre ouvrage de A1227 et défense de l’extrémité sud du barrage, A1228 est un petit ouvrage mitr comme il en est beaucoup présent dans le secteur.






A1227

Ouvrage principal de l’extrérimté sud du barrage, A1227 renferme l’élément de défense antichar avec son canon 9cm. Une mitr et un poste d’observation complètent le trio gagnant typique de ces ouvrages. Il en va de même pour sa contruction. Identique au A1241: Un espace de vie en sous-sol, un bloc de combat en plein pied et, j’ai omis de le préciser, le toit de ces ouvrages servait de capteur d’eau afin de remplir les réservoirs utiles au refroidissement des armes.








Le barrage anti-char



D’une longueur de 750m dont 440 est en fossé de 6,5m de large pour 3 à 5m de profondeur, ce barrage est également équipé au sud d’un secteur de 130m de quadruples rangées de dents de dragons. Quelques tétraèdres sont également présents pour condamner les accès aux champs et une barricade barre la route cantonale.
Au nord on retrouve également quelques dents de dragons dans un secteur plus réduit. Un petite route de campagne enjambe le fossé à l’aide d’un pont dont chaque pilier est équipé de petites niches pouvant contenir 200gr d’explosif. On peut dire que c'est un petit OMI de type L. 


















Chacune des bases de piliers étaient muni d'une niche à explosif
capable de contenir 200gr de trotyl. Charge suffisante
pour démolir les pilier qui soutienne le pont et l'affaires 
















A1225 "Gallerie Pfeiffer"

Présent au millieu du barrage antichar et greffé à l’élément de défense de 14-18 dite «Caponnière» encore dans son jus. Le rôle de la Galerie Pfeifer me reste flou, mais il est très probable que ce vestige fut recyclé en galerie de tirailleur lors de la mise à jour des lieux.








A1221 "Muhle Nord"   
       
Avec cet ouvrage on bascule dans le secteur nord de ce barrage. On retrouve ici un ouvrage strictement identique à A1227. Sa mission est complétement identique. Malgré que A1221 fait face à A1227, ils ne sont pas capable de se protéger mutuellement. A1227 se trouvant en contrabas du secteur caché par la plaine de Verneit. 




A1222

Contre ouvrage de A1221, cette petite casematte renferme une position mitr.




A1223
Petit observatoire ayant à l’affût tout mouvement se situant dans le secteur nord et nord est du barrage.






A1224
Abris de troupe ou PC souterrain construit sur le même modèle que A1247, cet ouvrage n’est manifestement plus observable.


A1213
Identique à A1223, A1213 focalise sa mission d'observatoire à l’est et au nord-est du dispositif.



3 commentaires:

  1. super travail, j ai beaucoup aimer, par contre les articles 1 et 3 ( ou le code couleur bleu et rouge ) ne seraient pas inversés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Vincent.

      Magnifique d'avoir des lecteurs qui suivent!! je m'en vais de ce pas corriger cette inversion! Un tout grand merci :-)

      Supprimer
  2. bonjour,

    votre hypothèse pour la galerie Pfeifer est bonne. Lors d'une visite in situ avec M.Lovisa il parlait de recyclage. Les abris dans le mur y menant sont également d'époque et ont été intégré lors de la mise à niveau.

    merci pour la qualité de vos articles et bravo pour toutes les fois ou vous obtenez les clefs des ouvrages.

    bonne continuation

    RépondreSupprimer